Production de poudre

LPW Technology se distingue de ses concurrents en proposant des poudres fabriquées au moyen de procédés divers et variés. Chaque procédé présente ses propres avantages et inconvénients. Les procédés courants sont expliqués ci-dessous. Toutefois, pour les demandes de renseignements spécifiques, notamment concernant notre gamme de carbures de tungstène pré-mélangés contenant des poudres à matrice de cobalt et de nickel, veuillez nous contacter directement.

Méthodes de production de poudre

Atomisation gazeuse

La méthode la plus commune de production de poudre. La matière première est fondue sous une couverture d’air ou de gaz inerte, ou bien sous vide. La chambre est ensuite remplie de gaz pour forcer le passage de l’alliage en fusion dans une buse dans laquelle un écoulement d’air ou de gaz N, He ou Ar à grande vitesse vient heurter la coulée pour la briser. La poudre est généralement sphérique et comporte quelques particules et satellites asymétriques. Un satellite se forme quand une particule plus petite se colle à une autre d’un volume plus important au cours de la solidification. Les fontes s’échelonnent de 5 kg à 3 000 kg. La granulométrie varie de 0 à 500 microns. Le rendement se situe dans la plage de 20 à 150 microns, variant de 10 à 50 % du total. En général utilisée pour des alliages de Ni, Co et Fe, mais également disponible pour des alliages de Ti et d’Al.

Atomisation dans l’eau

Similaire à l’atomisation gazeuse, mais utilisant de l’eau comme milieu d’atomisation, ce procédé sert essentiellement pour les matériaux non réactifs tels que les aciers et produit des particules de forme irrégulière.

Atomisation au plasma

Une technique relativement récente qui produit une poudre de grande qualité et extrêmement sphérique. La charge d’alimentation, du fil métallique, est introduite dans un chalumeau à plasma et atomise la poudre à l’aide de gaz. La granulométrie varie de 0 à 200 microns. Limitée aux alliages pouvant être façonnés sous forme de fil métallique, pour servir de charge d’alimentation.

EIGA (Atomisation gazeuse à fusion par induction d’électrode)

Fonctionne avec tous les alliages, mais est plus économique avec des alliages réactifs comme le Ti. La charge d’alimentation, sous forme de barre, est tournée et fondue par une bobine d’induction. Une pellicule de métal fondu s’écoule vers le bas dans un flux de gaz pour l’atomisation. Ainsi, la matière n’entre pas en contact avec le creuset ou l’électrode au cours du procédé. La granulométrie de la poudre est comprise entre 0 et 500 microns et sa morphologie est similaire à celle du gaz atomisé. Le procédé est peu coûteux, propre, approprié au traitement par petits lots et produit une poudre de petit diamètre.

Similaire au procédé EIGA, mais avec fonte de la barre utilisée comme charge d’alimentation lors de l’entrée en contact avec un plasma. Les poudres sont extrêmement sphériques, mais les rendements ne dépassent pas 100 microns et le prix risque donc d’être très élevé.

eiga

Atomisation centrifuge

Un procédé simple qui n’est pas très répandu. Un bon compromis entre l’atomisation au gaz et l’atomisation au plasma. Il produit une poudre plus sphérique, présentant une porosité inférieure du gaz captif que l’atomisation au gaz, mais sans la qualité de l’atomisation au plasma ou de PREP. Son coût est néanmoins inférieur à celui de PREP et de l’atomisation au plasma. Il convient davantage au traitement de plus grands lots d’alliages moins réactifs à faible température de fusion, mais est également indiqué pour des superalliages au nickel.

Sphéroïdisation au plasma

LPW Technology utilise la technologie au plasma haute énergie pour produire des poudres métalliques hautement sphériques et denses. Le système LPW utilise le plasma pour transformer en poudre sphérique des poudres agglomérées produites par des techniques de séchage par pulvérisation ou de frittage, ou des poudres angulaires produites par les méthodes conventionnelles de concassage. La poudre est alimentée du haut par gravité et elle est atomisée à travers le plasma par divers types de buses en fonction des caractéristiques de la poudre spécifique. Les particules de poudre individuelles sont totalement fondues et se solidifient sous une forme sphérique. La poudre traitée au plasma est très dense et hautement sphérique. La contamination de surface est également considérablement réduite grâce à la vaporisation des impuretés.

LPW possède un haut niveau d’expertise dans le domaine de la fabrication additive (FA) et une longue expérience de travail avec des grandes sociétés des industries aérospatiales, biomédicales et automobiles. Ces connaissances et les capacités de la technologie au plasma nous permettent de produire des poudres hautement sphériques et à faible contamination :

  • Métaux réfractaires à haute température de fusion tels que Ta, W, Nb, et Mo
  • Composés métalliques et céramiques spécifiques au client
  • Améliorent la fluidité et réduisent les niveaux de contamination des produits standard fabriqués à partir de la dispersion par jet de gaz ou d’eau
  • Reconditionnement des poudres métalliques qui ont été utilisées plusieurs fois dans une machine de FA. La pureté, la morphologie et la contamination de surface de la poudre changent en cours d’utilisation, en particulier dans l’oxygène, l’azote et l’hydrogène

Bibliothèque technique

Informations relatives aux poudres standard fournies par LPW Technology pour la fabrication additive, et notre outil de recherche de poudre.

Études de cas

La recherche menée sur la façon dont les poudres et les paramètres de machine peuvent affecter l'assemblage final et des effets environnementaux sur la composition de la poudre.

Brochures

Nos brochures donnent un aperçu des poudres pour la fabrication additive et des services proposés par LPW Technology. Les télécharger ici.

Recherche et développement

Des informations détaillées sur les programmes de recherche collaborative d'avant-garde sur lesquels LPW Technology travaille avec des organisations partenaires.